Vente mercerie janvier

2019

Une nouvelle année commence

 

La mercerie de Cergy sera ouverte tous les mois pendant 3 jours (sauf en juillet et en août)

 

 

 

Mesdames les chineuses

Des surprises

pour celles qui aiment  faire des découvertes,

                                                      pour celles qui ont la passion de l’expérimentation et de la création

pour celles qui désirent acheter des articles qui ont une histoire

                                     articles qui ne vont pas dans le sens de la sur-production banale et formatée.

 

 

De nouvelles collections de tissus

 

gif couture

 

Mesdames les couturières,

 

Des arrivages de superbes coupons de tissus vous attendent.

Une pastille rouge sur les étiquettes vous permettra de les reconnaître.

 

Corinne Pelletier, créatrice d’accessoires réalise des sacs originaux dans de très beaux tissus. 

 

http://www.lebonheurestdanslesac.fr/

 

Corinne était présente lors du marché de noël à la chambre des métiers et de l’artisanat à Cergy.

 

Il y aura une braderie sur l’ancienne collection.

 

 

Mesdames les brodeuses,

 

Des dizaines de  petits kits de broderie

pour faire de ravissantes créations

                                                                                            sont mis en vente.

 

 

broderie

le stand de laine,
le linge de maison,
des draps blancs à jours (coton ancien)
des draps en lin, brodés, avec monogrammes
des taies d’oreiller, toute la petite mercerie,  des vêtements de baigneur…

 

Pour vos prochains évènements festifs:

  • des aubes et des chapelets pour les communions
  • des robes de mariée de 20 à 30 euros.

 

Merci d’apporter vos sacs pour y mettre vos achats.

 

La layette doit être déposée dans le local mercerie ou à la caisse. Ecrire mon nom sur l’emballage.

 

 

Jeudi 17 janvier de 10h à 12h et de 14h à 18h

Vendredi 18 janvier de 14h à 18h

Samedi 19 janvier de 10h à 12h et de 14h à 18h

au 5 rue des mérites à Cergy

 

 

 

 

Presse Emmaüs
        Emmaüs France

 

Articles relévés dans les dernières revues de presse EMMAUS-FRANCE.

La revue de presse d’Emmaüs paraît tous les jours sauf we et jours fériés.

 

Des soldes coûteuses pour la planète.
Suite au lancement  des soldes d’hiver, Arnaud Leroy, président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), expliquait au micro de France Inter le poids écologique du secteur de l’habillement, deuxième émetteur de gaz à effet de serre derrière l’industrie du pétrole.
Un coût de plus en plus important pour la planète, avec des collections renouvellées entre six à huit fois par an par les marques, une fabrication dévoreuse de ressources naturelles (70 douches pour la fabrication d’un tee-shirt) et un entretien tout aussi énergivore. Cela dit, il mentionne “une prise de conscience” de la part des consommateurs qui s’engage petit à petit vers davantage de seconde main, pour “acheter moins, mais mieux”.
 

On peut s’habiller pour quelques euros chez Halima, Virginie et Maimouna (les trois jeunes femmes qui sont à la vente des vêtements) – il y a un grand choix de pantalons, robes, petits hauts, vestes et manteaux.

 

 

rayon vêtements

    Stand vêtements à Emmaüs Cergy

 

 

“Les fripes, c’est chic”

Adoptez la slow fashion

une consommation responsable, éthique, écologique, solidaire, durable et économique (bon pour le porte-monnaie)

Pour plus d’infos:

https://laurederrey.fr/slowfashion/

 

 

Gaspillage vestimentaire.
Dans le cadre des soldes d’hiver débutées ce 9 janvier, Novethic présente les chiffres du gaspillage vestimentaire et fait mention de la loi pour interdire aux marques de jeter ou brûler leurs vêtements invendus, qu’Emmaüs avait poussé à être inscrite dans la feuille de route sur l’économie circulaire.
L’article précise aussi que les soldes, pour 56 % des Français, ne sont plus autant attendues qu’autrefois, étant donné la multiplicité des promotions.
Par ailleurs, une partie toujours plus grandissante de la population s’interroge sur l’impact environnemental de ce mode de consommation à outrance. (voir l’article “des soldes coûteuses pour la planète”)

 

Consommer responsable.

Le mensuel Dossier Familial consacre un dossier à la consommation responsable, posant la question économique de cette pratique.

En effet, « ce choix ne concerne pas que les bourses bien garnies » mais un nombre grandissant de Français.

Des pistes et conseils sont prodigués dans différents secteurs de consommation.

Dans celui de la maison, le réseau Emmaüs est mentionné en tant que concepteur d’un isolant écologique issu de la récupération des vêtements.

Le site Isolantmetisse.com est indiqué.

 

→ La « bibliothèque » Emmaüs.
Dans Le Point, l’écrivain Bernard Quiriny raconte son expérience dans les rayons livres d’Emmaüs, « une caverne d’Ali Baba ouverte à tout vent » et aux prix « imbattables ».
L’écrivain va jusqu’à comparer Emmaüs à un « observatoire irremplaçable pour connaître la bibliothèque du Français moyen depuis les années 1960 », entre Prix Goncourt passés ou succès d’écrivains oubliés.
Bernard Quiriny ne boude d’ailleurs pas son plaisir à chiner des « trésors » de littérature qui pourraient rendre « bien des amateurs jaloux, si je dévoilais la liste des merveilles que j’ai ramenées depuis dix ans d’Emmaüs, et que je n’ai d’ailleurs pas encore toutes lues. »
Le Point – 14.01
stand livres
                                                                                                stand livres à Emmaüs Bernes