Lettre N°1 spéciale Salon de l’Aiguille février 2018 / Emmaüs 95 Cergy

lettre-elisa

Lettre spéciale Salon de l’aiguille en fête 2018

Aiguille_En_Fête2018

Pour sa 15e édition,

le salon de l’aiguille en fête 2018

a ouvert ses portes à toutes celles et tous ceux qui s’intéressent aux tendances mode des univers de la couture, de la broderie, du tricot, du patch , de la dentelle et autres activités de création textile.

 

Cet espace est  une vraie caverne d’Ali-Baba, c’est un monde joyeux et enchanteur animé, coloré et polyglotte.

 

Consciencieusement, on arpente les allées les unes après les autres pour ne pas en manquer une, on passe devant les quelques 200 stands d’exposants pour y dénicher le créateur, le marchand de laine, les boutons, la matière, l’accessoire qu’on recherche.

 

Lorsque l’on entre dans le salon, le regard est attiré par l’espace “vitrine thématique” dans lequel cette année, 25 artistes des quatre coins du monde ont fait part  au public de la richesse de leurs savoir-faire textiles.

 

Le thème: le blanc – immaculé – cassé – crème – écru –

Dentelles, boutis du Japon, macramé contemporain ( Claire Rougerie), tissages, coton crocheté, fresque textile…

Quelque soit le thème, ces expositions d’artistes textiles contemporains sont toujours une belle réussite.

Je voudrais vous faire part de 4 coups de coeur:

 

  • Kumiko Nakayama – créatrice japonaise – elle réalise des pièces contemporaines en boutis.

Kumiko Nakayama

  • Julie Robert designer textile – elle crée des tissages à partir de laines, soie et tissus.

 

  • Nathalie Leverger – elle crochète en coton des espèces de cocons qu’elle durcit puis qu’elle coud pour former des totems ou des suspensions Nathalie LevergerElbeuf, cité drapière

    un projet participatif et transgénérationnel

    elboeuf

    Chacun devait broder ses initiales  sur un morceau de drap blanc comme les monogrammes marquant le linge ancien. Dentelles, boutons, fils récupérés ont été utilisés pour un résultat très esthétique.  Chaque broderie est tendue sur un tambour.

     

    Un moment d’échanges enthousiasmant et enrichissant pour tous les passionnés du fil.
    J’espère que ces 4 artistes vous donneront envie de réaliser vous aussi des œuvres personnelles et par conséquent originales.

    • Retrouvez les livres sur le macramé de Claire Rougerie sur internet.
    • Quant aux tissages, il suffit d’un petit métier à tisser pour réaliser une œuvre – la difficulté réside dans l’art d’associer les couleurs et les matériaux –

Sur cette page, cliquer sur les liens en bleu pour visiter les sites